Adeline est née en 1881 et Décédée le 19 janvier 1970  à Lausanne, à l'âge de 89 ans.

Jacques Louis Emery est  né le 1er mai 1874 - Aubonne et décédé le 15 juin 1960 à Lausanne, à l'âge de 86 ans. Il était Huissier du tribunal.

Hommage -de M. Albert Blanc, président, la mémoire de M. Louis Emery, décédé 86 ans, après avoir été brigadier du corps de gendarmerie, huissier au Tribunal de district, conseiller communal de 1929 à 1933 et fondateur du journal L'Artilleur ».


Mort de l'agent de police qui arrêta Benito Mussolini sous le Grand-Pont


Feuille d'avis de Lausanne du 18 juin 1960
Mort de l'agent de police qui arrêta Benito Mussolini sous le Grand-Pont J
eudi est décédé, l'âge de 86 ans, M. Louis Emery, ancien agent de police, ancien huissier du Tribunal du district de Lausanne, qui été une figure populaire de notre ville. Bourgeois d'Etagnières, né à Aubonne le 1er mai 1874, M. Emery a été pendant deux ans garde-frontière Genève, avant d'entrer dans le Corps de la police lausannoise, où il demeura sept ans il était parvenu au grade de brigadier. Le 19 mai 1904, il fut nommé huissier du Tribunal du district, alors la Cité, fonctions qu'il occupées jusqu'à fin juin 1944. Caissier du parti radical du quartier de l'ouest, il en été pendant cinq ans le vice-président. Il entra au Conseil communal comme cardinal, le 30 octobre 1928 et siégea jusqu'à fin 1933. Il avait déposé une motion demandant la création d'un tunnel entre la Cheneau de Bourg et Georgette, afin de dégager le centre de la ville sa motion fut renvoyée la Municipalité titre de renseignement, car la nécessité n'était pas démontrée d'engager des dépenses considérables pour des travaux semblables. M. Emery avait également lancé l'idée de la création à Vidy d'une station d'épuration du Flon. Artilleur passionné, Louis Emery fait partie pendant vingt ans du comité de la Société d'artillerie de Lausanne, qu'il a présidée de 1910 1926, et dont il était président honoraire. Il présidé également l'Abbaye de Lausanne, il créé le journal !'« Artilleur en 1910, le Cercle des artilleurs et l'Union des sociétés de tir de Lausanne. sa famille va notre sympathie. Louis Emery était chef du poste de police de la rue du Pré lorsque, dans la nuit du 23 au 24 juillet 1902, faisant une tournée sous le Grand-Pont, il aperçut, h. 30, un vagabond sortant d'une caisse dans laquelle il avait passé la nuit. Ce vagabond fut amené au poste, où il déclina son identité Mussolini Benito, fils d'Alexandre et osa Malto ni, né Predoppio (province de Forli), Italie, le 29 juin 1883, instituteur, venant de Gultieri, Lausanne depuis quatre joiirs. Mussolini, ayant terminé son stage comme étudiant-instituteur l'Ecole normale de Forlimpopoli et obtenu sa licence le 28 juin 1902, ne trouva pas d'emploi dans son pays, demanda son passeport en disant se rendre Genève pour' trouver du travail comme casserolier, ou garçon d'office, travp.il plus rémunérateur que celui d'instituteur dans son pays, où il gagnait de Fr. 1.40 1.60 par jour Le rapport de Louis Emery ajoute que Mussolini est malade, sans moyens d'existence et espère trouver Genève des amis qui l'aideront. Dans ses poches, on trouva son passeport, sa licence d'instituteur et quinze centimes. On sait que, quelques années plus tard, Mussolini revint Lausanne comme garçon de courses, chez l'épicier de Paulis, la Mercerie.

Notes individuelles de Jérôme BARRAUD.

1881

© Copyright sardakin